Wondering…

I wish I knew what you “think”… I wish I could “talk” to you… (December 2014)

Have you ever wondered what goes through your cat’s (or your dog’s) mind? I know I do, all the time. How much do they understand? How many words? How many intonations?

Are they somehow empathetic and able to feel our emotions and feelings? I do believe they are, but I don’t think they can grasp everything. I believe they have their own emotions and feelings. They are the true embodiment of what we call “unconditional love,” after all. They can get scared or excited too. None of them is mean at birth – they learn meanness from human beings and from the world created by and for humans. 

At times, I try to imagine what they would say about me… And then I’m glad I don’t know what they’d say about me if they could. lol. They are private to every one of my secrets. They share almost every moment of my life. They love me just the way I am. With them, I can be myself, with no fear of being judged.

I’d like to be able to read their thoughts, after all… or maybe not their thoughts per se… I’d love to be able to see the world through their eyes, I’d love to know what makes them happy, what scares them… I remember those books I read when I was a student. They were fantasy books about people stranded on the wrong planet and some of their descendants were able of telepathy, empathy and/or telekinesis. There was that girl who could read the minds of animals and “talk” to them, and I remember I thought it wasn’t as cool as being able to read another person’s mind.

Well, I’ve changed my mind.

And you, would you like it?

^  ^
=∴ ♥ ∴=

Vous êtes-vous jamais demandé à quoi pense votre chat (ou votre chien)? Moi, oui, tout le temps. Que comprennent-ils? Combien de mots? Combien d’intonations?

Sont-ils doués d’empathie et capable de ressentir nos émotions et nos sentiments? Je le crois, même s’ils ne peuvent pas tout comprendre bien sûr. Je pense qu’ils ont leurs propres émotions et sentiments. Ne sont-ils pas l’incarnation même de ce qu’on appelle l'”amour inconditionnel”? Ils peuvent avoir peur et être tout excité. Aucun d’eux ne vient au monde avec une once de méchanceté – ça, ils l’apprennent au contact de l’homme et/ou de ce monde fait pour les humains.

Parfois, j’essaie d’imaginer ce qu’ils diraient de moi… Puis je suis bien contente de ne pas le savoir. lol. Ils connaissent tous mes petits secrets. Ils sont les témoins de presque chaque instant de ma vie. Ils m’aiment telle que je suis. Et avec eux, je peux être moi, sans crainte d’être jugée.

Finalement, j’aimerais bien connaître leurs pensées… enfin, peut-être pas leurs pensées… j’adorerais pouvoir voir le monde à travers leurs yeux, savoir ce qui les rend heureux, ce qui leur fait peur… Je me souviens de ces livres que je dévorais quand j’étais étudiante. C’était des livres de fantasy où des gens se retrouvaient accidentellement sur la mauvaise planète, et certains de leurs descendants naissaient avec des dons comme la télépathie, l’empathie, la télékinésie. Il y avait cette fille capable de communiquer avec les animaux, et je trouvais ça moins cool que de pouvoir parler par la pensée avec un autre être humain.

Eh bien, j’ai changé d’avis.

Et vous, qu’en pensez-vous?


© AnneT 

Winter is coming…

What good is the warmth of Summer, without the cold of Winter to give it sweetness?

– John Steinbeck

Dear Visitors,
Winter is coming. Well, it is, really! It’s snowing outside, and we’re still a month away from the first (official) day of Winter.
Poor Mom, she says she feels like she’s been cheated…
Let me recap’ it for you… We had a looooong and hot Summer, then a very (very!) short Fall and now Winter is sort of here already. Mom loves Fall – the gorgeous foliage, the smell in the air…  – and it barely lasted a month.
To be honest, I love it too. It’s neither too hot nor too cold – it’s so nice, really. Of course, you probably think I’m never that cold because I can’t go outside. *sigh* You’re right, of course…
Oh well. Winter is coming… ’nuff said, right?
Hope you’re all warm and cozy.
Till next time,

       – Luna 

^  ^
=∴ ♥ ∴=

Chers Visiteurs,
L’hiver arrive… C’est vrai! Il neige, et pourtant nous sommes encore à un mois du premier jour (officiel) de l’hiver.
Pauvre Maman, elle dit qu’elle se sent lésée…
Pour résumer… Nous avons eu un été looooong et chaud, puis un automne très (très!) court et voilà que l’hiver arrive déjà. Maman adore l’automne – les magnifiques feuillages, les parfums dans l’air… – et ça n’a duré qu’un tout petit mois.
Pour être honnête, j’aime ça aussi. Il ne fait ni trop chaud ni trop froid – c’est agréable. Bien sûr, vous devez vous dire que je n’ai jamais très froid, puisque je ne peux pas sortir. *soupir* Et vous avez raison…
Mais maintenant que l’hiver approche… je suis bien où je suis.
J’espère que vous êtes bien au chaud.
A bientôt,

       – Luna


© AnneT

Indoor Cat? Outdoor Cat? #2

When I posted Indoor Cat? Outdoor Cat?, I forgot to ask you:

What do you think? Is your cat an indoor/outdoor cat? Why?

I’d love to hear your thoughts…

^  ^

=∴ ♥ ∴=

Quand j’ai posté Indoor Cat? Outdoor Cat?, jai oublié de vous demander:

Qu’en pensez-vous? Votre chat est un chat d’intérieur/d’extérieur? Pourquoi?

J’aimerais beaucoup savoir ce que vous en pensez…

© AnneT

Indoor Cat? Outdoor Cat?

I wish I knew where you are, always…

Following my latest blog post (Gardening), I thought I’d write one about the outdoor cat v. the indoor cat.

If you read Gardening, you know that Simba doesn’t always stay in the house. Yeah, you’ve read me right. *insert sigh here* As much as I dreamed him to be an indoor cat – or at the least a home-loving cat -, Simba loves to go outdoors. He loves to roam the yard, climb up the trees, hunt all sort of rodents, lizards, and birds (yeah, I save as many of them as I can… I’m a very bad cat lady). I tried, believe me, I tried to turn him into an indoor cat – or at least into a cat who goes outside, sniffs around the house and comes back inside. A cat who lays outside in the sun, on the terrace, then comes back in. When I took him to the vet, a few days after bringing him home, he advised me to keep Simba inside the house until after he was neutered so he wouldn’t get used to going farther and farther away from the house. And that’s what I did.

And at first, Simba seemed to like it indoors. He was even scared when someone walked to our door – every time he could see a dark figure looming outside through one of the windows that frame the door, he would run up the stairs and hide. He was a playful kitten, he played for hours with small spongy balls (his favorite cat toy). And when one of my now 16 years old nieces came with her own cat for the weekend or during school breaks, a neutered male who is a little less than a year older than Simba, they played like kittens and were very good friends.

But as a matter of fact, it didn’t work as expected. But what do you expect from a kitten who spent two weeks on a farm on his own? Who had to learn to hunt at a very early age if he wanted to survive? The first four months of Simba’s life are a mystery to me. I don’t know where he was born and raised, whether he stayed with his mother long enough to learn everything a well-balanced kitten is supposed to learn (he was litter-trained, so I guess he was born indoors)… Even the two weeks he spent at the farm are a mystery to me.

Oh, I know Simba doesn’t go that far when he leaves the house… but still. It drives me nuts when I can’t tell where he is. There are a lot of hiding places in our yard – possibly the biggest in the small town where we live. And it’s not a real secure area – he can leave the yard if he wants to. So, yeah, it’s kind of a quiet neighborhood, not too many cars go up and down the street… but it’s still the outside world, a world made for human beings, by human beings, full of dangers for a cat.

Simba is kinda an outdoor cat – a few hours a day. And I have to be very careful the rest of the time or he’ll scoot right out again at the first opportunity. He spends the nights at home. I don’t let him go out if I know I’m going to be away from home, even if just for an hour. All the same, I’d like him to be more of a home-loving cat, I’d like not to have to stress each time a door or a window is opened.

Ah, well… he’s such a good cat, but he can’t be perfect. Perfection is so overrated, right?

^  ^

=∴ ♥ ∴=

Si seulement je pouvais toujours savoir où tu es…

Après mon dernier post (Gardening), je me suis dit que j’allais en écrire un autre sur le chat d’intérieur versus le chat d’extérieur.

Si vous avez lu Gardening, vous savez que Simba ne reste pas toujours à la maison. Oui, vous avez bien lu. *insérer un soupir ici* J’avais tellement rêvé d’en faire un chat d’intérieur – ou du moins un chat casanier -, mais Simba adore sortir. Il adore se promener dans le jardin, grimper aux arbres, chasser des rongeurs, des lézards et des oiseaux. J’ai essayé, croyez-moi, j’ai essayé d’en faire un chat d’intérieur – ou au moins un chat qui sorte, reniffle un peu autour de la maison et rentre aussitôt. Un chat qui aime se coucher au soleil, sur la terrasse, puis rentre très vite. Quand je l’ai emmené chez le vétérinaire, quelques jours après l’avoir ramené à la maison, celui-ci m’a conseillé de le garder à l’intérieur au moins jusqu’à ce qu’il soit castré, pour éviter qu’il prenne l’habitude d’aller de plus en plus loin. Et c’est ce que j’ai fait.

Et au début, Simba a eu l’air de se plaire à la maison. Il avait même peur quand quelqu’un s’approchait de notre porte d’entrée – chaque fois qu’il voyait une silhouette sombre s’avancer par l’une des fenêtres qui encadrent ladite porte, il fuyait se cacher au premier. C’était un chaton joueur, qui aimait par dessus tout jouer avec une petite balle en mousse. Et quand l’une de mes nièces de maintenant 16 ans venait pour le weekend ou les vacances scolaires avec son chat, un mâle d’un peu moins d’un an de plus que lui, ils jouaient comme des chatons et étaient bons amis.

Mais mes efforts n’ont pas vraiment été couronnés de succès. Bien sûr, je n’avais pas vraiment pris certains facteurs en compte, comme le fait qu’il avait passé deux semaines dans une ferme, livré à lui-même. Qu’il avait dû apprendre à chasser alors qu’il était si jeune, pour survivre. Les quatre premiers mois de sa vie sont un mystère pour moi. J’ignore où il est né et où il a été élevé, s’il est resté assez longtemps avec sa mère pour apprendre ce que tout chaton équilibré doit apprendre (il savait utiliser un bac à littière, alors je suppose qu’il est né à l’intérieur d’une maison ou d’un appartement)… Même les deux semaines à la ferme sont un mystère.

Oh, je sais que Simba ne va pas bien loin quand il sort… mais quand même. Ça me rend dingue quand je ne sais pas où il est. Il y a des tas de cachettes dans le jardin – jardin qui est sans doute le plus grand de la petite ville où nous vivons. Et il n’est pas vraiment sécurisé – il peut en sortir quand il veut. Alors, oui, c’est un quartier plutôt tranquille, il n’y a pas beaucoup de circulation… mais dehors, c’est un monde fait pour les êtres humains, par les êtres humains, plein de dangers pour un chat.

Simba est un chat qui sort – quelques heures par jour. Et je dois faire très attention le reste du temps ou il ressortira à la première occasion. Il passe les nuits à la maison. Et quand je sais que je dois quitter la maison, je ne le laisse pas sortir. N’empêche, j’aimerais bien qu’il soit plus casanier, n’avoir pas à toujours être sur le qui-vive de peur qu’on ouvre une porte ou une fenêtre.

Ah… mon Simba est un bon chat, mais il n’est pas parfait. Mais la perfection, c’est terriblement surfait, non?

© AnneT