Seriously??

The same… but not the same. And certainly not the one.

I already knew it had been done… what I didn’t know was how many cloned dogs (and cats maybe) were already around.

I’ve had cats and dogs who lived a good life and died. I loved (love, really) them and it hurt like hell when they passed – it still hurts, really, at times.

(You know) I have two wonderful cats at the moment, Simba and Luna. I love them, and I just can’t imagine a life without them in it.

So I asked myself – even though it’s the last thing I want to think about – when they are gone, would I want to have them cloned so I would still have them? But then I realized I wouldn’t have them still… I would have clones – a clone, not the original – and it wouldn’t be the same cats I had shared so many happy moments with.

Sad, but true, isn’t it? The one I loved would be gone anyway…

And if I’d had the others – the ones who left me years ago – cloned, then I wouldn’t have taken neither Simba nor Luna in. I would never have known how loveable and cuddly they are, that Simba is also playful and adventurous, and Luna, shy and mischievous. I would have missed two wonderful cats… and they would have died alone in the cold.

So the fact of the matter is… they are unique. None other, not even their clones, would be them. I love them that much.

What do you think? Would you have your pet cloned – and if so, why?

=^.^=   =^.^=

Je savais que ça avait déjà été fait… mais j’ignorais qu’il y avait déjà autant de chiens (et peut-être de chats) clonés.

J’ai eu des chats et des chiens, et ils ont vécu et sont morts après avoir eu une belle vie parmi nous. Je les aimais (je les aime toujours!) et ça m’a fait mal de les voir partir – ça fait toujours mal parfois.

(Vous savez que) j’ai deux chats merveilleux, Simba et Luna, et je les aime et je ne peux pas sérieusement imaginer la vie sans eux.

Alors je me suis demandé – même si c’est bien la dernière chose à laquelle je veux penser – si je les ferais cloner après leur mort, pour les avoir toujours près de moi. Puis j’ai réalisé que je ne les aurais plus eux… mais leurs clones – un clone, mais pas l’original – et qu’ils ne seraient plus les chats avec qui j’avais partagé tant de belles choses.

Triste mais vrai, non? Ceux que j’aimais seraient quand même partis pour toujours…

D’ailleurs, si j’avais fait cloner les autres – ceux que j’avais avant eux – je n’aurais jamais eu ni Simba ni Luna. Je n’aurais jamais su combien ils étaient adorables et câlins, combien Simba était aventureux et joueur, et Luna timide et malicieuse. Je serais passée à côté de deux chats merveilleux… et ils seraient morts dans le froid, abandonnés de tous.

Alors, le fait est qu’ils sont uniques. Aucun autre, pas même leurs clones, ne pourrait les remplacer. Je les aime à ce point.

Qu’en pensez-vous? Vous feriez cloner votre animal, et si oui, pourquoi?


© AnneT

That Feeling…

I don’t think there’s anything worse than feeling unsafe at your own place…

Have you ever had some dark haunting feeling gnawing at your soul like a living thing or felt like some thick, slimy, sticky spider web is clinging to your soul and preventing you from feeling and seeing any beauty?

I’ve been feeling that way since yesterday, since the moment I found the poison in our pond. At first, I wondered what those reddish “seeds” could be, then I looked closer and there they were, at the bottom, those grains coated with red raticide… I couldn’t believe my eyes. I mean, how could someone, anyone, be so cruel and mean and try to kill innocent fishes? And then I thought of all the pets who come and drink in our pond – my Simba, of course, my parents’ dog, Indy, and all the cats in the neighborhood. And there are birds too, and other wild animals, and insects…

Someone trespassed onto our property and threw poison into our pond. Just like that. A premeditated act of cruelty and cowardice. Why? I have not the slightest idea. Among all the other things we did this summer, we dug that new pond, bigger than the one we had before, prettier too. It’s taken hours and hours of work already – and we still have to plant more perennials around it. Before, I loved to go out first thing in the morning to look at the fishes, scoop the dead leaves, listen to the soft whisper of the water. Now I have a feeling of dread everytime I go near the pond.

Someone invaded and violated my private “bubble” of nature and what they did make me fear they could do worse things in the future – glass shards or razorblades in meatballs for the dog and cats, for example…

I just don’t understand what’s wrong with some people. Really.

private property keep out signboard

Photo by Cesar Perez on Pexels.com

Il n’y a rien de pire que de ne pas se sentir en sécurité chez soi…

Avez-vous jamais eu la sensation que quelque chose vous hantait à chaque instant, comme si une ombre épaisse, collante et gluante vous noircissait l’âme et vous empêchait de voir et ressentir la beauté de ce qui vous entoure?

C’est ce que je ressens depuis hier, depuis l’instant où j’ai trouvé le poison dans notre nouveau bassin. Au début, je me suis demandé ce que pouvaient être ces “graines” rougeâtre au fond de l’eau, puis j’ai vu que c’était des grains de blé enrobés de raticide… Je n’en ai pas cru mes yeux. C’est vrai, qui pourrait être si cruel et méchant au point de vouloir tuer des poissons innocents? Un poisson, ça reste dans son eau, ça ne dérange personne. Et puis j’ai pensé à tous les animaux qui viennent boire dans ce bassin – mon Simba, bien sûr, le chien de mes parents, Indy, et tous les chats du quartier. Ainsi que des oiseaux, des animaux sauvages comme des martres et des fouines, et des insectes…

Quelqu’un est entré chez nous et a jeté du poison dans notre bassin. Juste comme ça. Un acte prémédité de cruauté et de lâcheté. Pourquoi? Je l’ignore. Parmi toutes les choses que nous avons faites cet été, nous avons creusé et arrangé ce bassin, plus grand et plus beau que celui que nous avions avant. Ça nous a demandé des heures et des heures de travail – et il nous reste encore des choses à faire. Avant, j’aimais sortir avant même d’avoir pris mon petit-déjeuner pour voir les poissons, enlever les feuilles mortes, écouter les murmures de l’eau. Maintenant, j’éprouve de la crainte chaque fois que j’approche du bassin.

Quelqu’un a envahi et violé ma “bulle” à moi et j’ai peur que ce ou ces personnes ne fassent pire la prochaine fois…

Je ne comprends pas ce qui ne va pas chez certaines personnes. Vraiment. Pourquoi tant de méchanceté, de cruauté, de haine…

 

© AnneT

World Animal Day 2018

 

Today is World Animal Day… so I’ve been thinking to myself, let’s share a few silly pictures of three happy pets (my two cats and my parents’ dog). They’re not the best pictures I have of any of them, but they always make me smile!

Luna yawning – and miraculously she’s not blurry! Simba laying on his back and looking so comfy. Luna playing with the dog when she was tiny – he’s still very protective of her.

Has/have your pet/pets make you smile today? Have you made them “smile”?

 

 

Aujourd’hui, c’est la Journée Mondiale des Animaux… alors je me suis dit que j’allais partager quelques photos de trois animaux heureux (mes deux chats et le chien de mes parents). Ce ne sont pas les meilleures photos que j’ai d’eux, mais elles me font toujours sourire!

Luna qui bâille – et elle n’est pas floue, c’est un miracle! Simba allongé sur le dos – il a l’air tellement bien. Luna en train de jouer avec le chien quand elle était toute petite – il est resté très protecteur envers elle.

Votre/vos animal/animaux vous ont-ils fait sourire, aujourd’hui? Et vous, vous les avez fait “sourire”?

 

© AnneT

 

People say that a dog has very expressive eyes, whereas a cat doesn’t… they are so wrong! My Simba has the most expressive eyes and he can tell me so many things just by looking at me. ❤

animal cat close up domestic

Photo by Pixabay on Pexels.com

Les gens disent que contrairement à ceux des chiens, les yeux des chats ne sont pas expressifs… ils ont tort! Mon Simba a le regard le plus expressif qui soit – il sait me dire tant de chose rien qu’avec ses yeux. ❤

 

© AnneT

Summer

Where to start…

Summer here is a happy chaos of kids coming and going, parents visiting, pets trying to find the quietest hiding place… On the one hand, it’s chaotic, noisy, epic at times, and not-a-minute-to-yourself busy for any adult; on the other hand, it’s a wonderful family time with much, much love and sharing, and laughter, and fun. Let me explain… from early July to late August, my nieces and nephews come and go – sometimes all six of them are here at the same time, sometimes it’s only one of them, or two, or three, or four, or five… Sometimes they bring their pets (cats and dogs). Oh, and sometimes their parents are here too. It’s like an unrehearsed and unchoreographed ballet! Just thinking about it makes me dizzy… LOL

In the summer, some days, from the minute I get up to the minute I go to bed, I feel like I’m running a marathon. I truly love my sisters’ kids, all of them… except when I feel like wringing their necks after having to yell for the umpteenth time “Shower time!” or “Lunch/dinner’s ready!” To the first, the answer generally is “Later!”, to the latter, they invariably reply “In a minute!” (a minute, my ***… it’s more like fifteen to thirty, really). If they read this, they’ll know who they are. 😀

We had a very hot summer – not the kind of summers typical from around here, believe me – with temperatures ranging from 82°F (28°C – a normal summer temperature here) to 97°F (36°C – not normal at all, and feeling a lot hotter for lack of wind). Today was a rainy day. A real rainy day. It was the first we’ve had in almost three months and it was much needed. So, yeah, we had a hot and dry summer, and it probably made for a little more “drama” than usual… but enough said about that. I choose to remember the good times only. 😉

Now that Fall’s just started, I want to remember the summer nights spent looking at the planets (Mars, Jupiter, and Saturn), the buttermilk pancakes and the chocolate chips cookies, playing with water guns in the pool with my nephews and coming back home looking like a half-drowned cat, shopping and chatting with the girls… When they are here, I feel like the days are never long enough for all the cooking, cleaning and playing there is to do… and when they left, I feel like the days are too long and the house is too big. Paradoxical, I know. *sigh*

It takes me some time to get back to my own routine. Always.

Even the cats – who spend the summer trying to stay as far from the kids as they can – keep on jumping at the slightest noise almost a month after they departed. They will get over it… right before the kids will come back during Fall break. LOL

Par où commencer…

Ici, l’été est un joyeux chaos: les enfants arrivent et repartent, leurs parents leur rendent visite, les animaux se chamaillent les meilleures cachettes pour dormir … D’un côté, c’est chaotique, bruyant, épique même parfois, et on n’a pas une minute pour souffler; de l’autre, c’est des moments précieux en famille, pleins d’amour et de partage, de rires et de “fun”. Je m’explique: de début juillet à fin août, mes nièces et neveux vont et viennent – parfois tous les six sont là, ou bien il n’y en a qu’un, ou deux, ou trois, ou quatre, ou cinq… Et parfois ils amènent leurs chats et leurs chiens. Et leurs parents viennent passer les weekends. C’est comme un ballet sans chorégraphie que les danseurs n’auraient pas répété. Rien que d’y penser, j’en ai la tête qui tourne! LOL

L’été, il y a des jours où du lever jusqu’au coucher, j’ai l’impression de courir un marathon. J’adore les enfants de mes soeurs, vraiment… sauf quand j’aimerais leur tordre le cou parce que certains m’obligent à hurler encore et encore “A la douche!” (ce à quoi ils répondent invariablement “Plus tard!”) ou “Le déjeuner/dîner est prêt!” (là, c’est plutôt, “J’arrive dans une minute!” – traduction: plutôt quinze, voire quand les autres ont déjà terminé!). S’ils me lisent, ils se reconnaîtront. 😀

L’été a été très chaud – ce qui n’est pas “normal” où je vis, croyez-moi – avec des températures allant de 28°C (plutôt normal) à 36°C (pas normal du tout! d’autant que cela semblait bien plus encore en l’absence du moindre souffle d’air). Aujourd’hui, il a plu. Nous avons eu un vrai jour de pluie. C’était le premier en près de trois mois. Alors, oui, nous avons eu un été chaud et sec, ce qui a sans doute provoqué plus de “petits drames” qu’à l’accoutumé… mais j’en ai assez dit. Je choisis de ne me souvenir que des bons moments. 😉

Maintenant que l’automne est là, je veux me rappeler les soirées passées à regarder les planètes (Mars, Jupiter et Saturne), les pancakes au “buttermilk” et les cookies aux pépites de chocolat, les jeux aux pistolets à eau dans la piscine dont je revenais avec l’air d’un chat à moitié noyé, les après-midi shopping et les discussions avec les filles… Quand ils sont là, j’ai l’impression que les journées ne sont jamais assez longues parce qu’il faut cuisiner, nettoyer, jouer… mais quand ils repartent, les journées deviennent interminables et la maison trop grande. C’est tellement paradoxal. *soupir*

J’ai toujours besoin d’un certain temps pour reprendre ma routine.

Quant aux chats – qui passent l’été à fuir les enfants -, ils sursautent encore au moindre bruit près d’un mois après leur départ. Ça leur passera… juste avant que les enfants reviennent pour les vacances d’automne. LOL

 

© AnneT

Strangers in the House…

How does your pet react to “strangers” in the house?

Today, one of my sisters arrived with her hubby, her youngest daughter… and her cat and her dog. Simba and Luna already know the cat, Elvis, but they haven’t met the dog, Nessie, yet. Since Luna can’t go outside and we often have the doors opened in the summer, as we seem to live mostly outside, she should be “safe” – I mean, she will stay in her room. But Simba will want to go outside, so eventually, he will find himself face to face with Nessie… and I truly hope everything will go smoothly.

As much as Simba often welcomes other cats, he doesn’t know what to do when dogs are involved – it has everything to do with fear, I know. He lives with a dog, but this one is his dog. Any other is, well, some alien creature with a strange smell. Some thing out of place…

I’m not saying Simba could be aggressive – he’s just not that kind of cats – but I know he’s in for a good fright… and I don’t like him to be afraid. He’s such a good cat, always so patient and welcoming…

The next four or five days are going to be… er… interesting. LOL

adorable animal animal world cat

Photo by Pixabay on Pexels.com

Que font vos compagnons à quatre pattes quand il y a des “étrangers” dans la maison?

Aujourd’hui, l’une de mes soeurs est arrivée avec son mari, sa plus jeune fille… et son chat et son chien. Simba et Luna connaissent déjà le chat, Elvis, mais ils n’ont pas encore fait réellement connaissance avec le chien, Nessie. Puisque Luna ne peut pas sortir et que les portes sont souvent ouvertes en été, puisque nous semblons vivre dehors, elle sera “en sécurité” – autrement dit, elle sera dans sa chambre. Mais Simba voudra sortir, alors il se retrouvera forcément face à face avec Nessie… et j’espère que cela se passera bien.

Simba est cool avec les autres chats, mais il ne sait pas très bien quoi faire des chiens – je sais que ça a tout à voir avec la peur. Il vit avec un chien, mais c’est son chien. Tout autre est une créature étrangère avec une drôle d’odeur. Une chose qui n’a pas sa place dans son univers. lol

Attention, je ne dis pas que Simba pourrait être agressif – ce n’est pas son genre – mais je sais qu’il va avoir une belle peur… et je n’aime pas qu’il ait peur. C’est un gentil chat, si patient et accueillant….

Les quatre ou cinq jours qui viennent vont être… euh… intéressants. LOL