Message in a Bottle

I will give it a try, toss a bottle with a message into the sea and see if there are kindred spirits out there… (January 1st, 2018)

At the very beginning of the year, like so many people around the world, I made a few New Year’s resolutions. One of them was to start writing this blog. See, regarding it, I’ve been procrastinating for some time now. I can write in two languages, but as soon as I start writing about myself or the ones I love to share with the world, I draw a blank. Seriously, if you could see me right now – fingers at the ready above the keys but stopping every other word… it’s a slow process. I can’t find my words, which is painful to me. I love words. I’ve loved them all my life. And I can readily find them when I write about… anything. Anything but me and the ones I love. Obviously.

But I have been writing a paragraph here, a sentence there… all the things I don’t want to forget. And most of my thoughts are about my fur babies. I’d never thought I would ever share them with anyone, anytime, and then…

The first time I thought about writing a blog was a few days after Simba came back with his tail broken. I was at a loss; I had no idea what to do to make every little thing bearable for my poor boy. He’d always been the brave one – the one who was the last to show or voice his discomfort. And there he was, hurting so much… Have I already told you I was at a complete loss? I needed help – and reassurance. Was there really nothing I could do? But that’s a story for another day. Let’s just say that I was in the dark and felt utterly alone, helpless, useless… That’s when the idea of writing a blog crossed my mind – if I’d had one, would there have been someone to help me, somewhere? Then it became a blog to share my experience, all the things I’ve been doing right – or wrong -, to try and reach other people like me and hear about their experience. A blog like… holding out a hand in the dark. A message in a bottle tossed into the sea, hoping someone will read it and send a reply…

You see, I have no idea whether someone will ever read this but me. And yet, here I am.

My name is Anne and I am Simba and Luna’s human. I’m inviting you over to our world to share our joys and pains (may the latter all be in our past!). I hope it will become easier and easier to write about them. About us. About that odd family of ours.

 

Je vais essayer, jeter une bouteille avec un message à la mer et attendre une réponse… (1er Janvier 2018)

Au début de l’année, comme beaucoup de gens, j’ai pris quelques bonnes résolutions. L’une d’elles était d’écrire ce blog. Voyez-vous, j’ai souvent remis cela au lendemain. je peux écrire en deux langues, mais dès que j’essaie de le faire sur moi ou ceux que j’aime pour le partager, c’est la page blanche. Sérieusement, si vous pouviez me voir en ce moment – les doigts prêts à taper au-dessus du clavier mais s’arrêtant tous les deux mots… Je suis tellement lente. Je n’arrive pas à trouver mes mots… et c’est ennuyeux, parce que j’aime les mots. Je les ai toujours aimés. Et ils me viennent facilement quand j’écris sur… tout et n’importe quoi. Tout et n’importe quoi, sauf sur moi et ceux que j’aime. Evidemment.

Mais voilà, ça fait des années que j’écris un paragraphe ici, une phrase là… Pour ne pas oublier. Et les héros de mes pensées sont bien souvent mes bébés à quatre pattes. Il n’y a encore pas si longtemps, je n’aurais jamais pensé partager cela avec quiconque, et puis…

La première fois que m’est venue l’idée d’avoir un blog, c’était deux ou trois jours après que Simba était rentré avec la queue cassée. J’étais perdue; je ne savais pas quoi faire pour rendre la vie supportable à mon bébé. Il avait toujours été le plus brave – le dernier à jamais montrer ou exprimer son inconfort. Et soudain, il avait tellement mal… Ai-je déjà dit combien j’étais perdue? J’avais besoin d’aide – et d’être rassurée. N’y avait-il donc rien que je puisse faire? Mais c’est une autre histoire. Disons simplement que j’étais dans le noir, que je me sentais seule, impuissante et inutile… C’est alors que l’idée d’un blog m’a effleuré l’esprit – si j’en avais eu un, y aurait-il eu quelqu’un, quelque part, capable de répondre à mes questions? Puis c’est devenu un blog pour partager mon expérience, les choses que j’ai bien faites – ou mal faites -, pour essayer de trouver d’autres personnes comme moi et partager leur expérience. Un blog… comme une main tendue dans le noir. Une bouteille jetée à la mer en espérant que quelqu’un lira le message à l’intérieur et enverra une réponse…

Vous voyez, j’ignore si quelqu’un lira ça un jour. Et pourtant, me voici.

Je m’appelle Anne et je suis l’humaine de Simba et de Luna. Je vous invite dans notre monde, pour partager nos joies et nos peines (en espérant que ces dernières soient toutes derrière nous!). Avec le temps, j’espère que cela deviendra de plus en plus facile d’écrire sur eux. Sur nous. Sur notre étrange famille.

 

© AnneT

2 thoughts on “Message in a Bottle

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.